Les 3 clés pour réussir votre Pinel

réussir son pinel

Entrée en vigueur en Septembre 2014, la Loi Pinel connaît depuis un franc succès auprès des contribuables français qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif neuf pour réduire leurs impôts. Cela dit, la carotte fiscale ne doit pas faire oublier les critères fondamentaux à respecter pour réussir son Pinel !

Norvefa, expert en investissement immobilier neuf, vous explique les 3 critères indispensables pour réussir son Pinel

1/ Optimiser son financement

Comme dans la majorité des investissements immobiliers, l’objectif va être ici de bénéficier d’un effet de levier bancaire maximal, c’est-à-dire de créer ou de développer votre patrimoine non pas avec votre argent mais avec votre capacité d’emprunt, autrement dit avec l’argent des autres !

Le principe ? Vous empruntez la quasi-totalité du montant nécessaire à l’acquisition de votre bien immobilier, ce n’est donc pas vous qui avancez l’argent, et ce sont les locataires (sous forme de loyers) et l’État (sous forme de réductions d’impôts) qui vont rembourser la plus grande partie de la dette…

 

2/ Connaître son imposition

La réussite financière de votre investissement Pinel va reposer en partie sur les réductions d’impôts que l’État vous octroie. Il s’agit donc de bien appréhender sa pression fiscale, en termes de montant bien sûr mais aussi de nature.

La Loi Pinel vous permettant de défiscaliser jusqu’à 2% du prix de revient de votre bien par an, il paraît logique d’investir en fonction de votre niveau d’imposition. Par exemple, si vous payez 3.000€ d’impôts par an, inutile d’acheter un bien d’une valeur de 250.000€ qui permet une réduction d’impôts de 5.000€, les 2.000€ supplémentaires seront perdus !

D’autre part, il est nécessaire de bien maîtriser le fonctionnement de l’imposition sur le revenu en France et notamment de connaître les différentes catégories de revenus imposables (salaires, pensions, revenus fonciers, BIC, BNC, etc.). Un contribuable bénéficiant de forts revenus locatifs par exemple trouvera peut-être des effets de leviers fiscaux plus importants dans d’autres mécanismes comme le Déficit Foncier. Idem si vous êtes assujetti à l’ISF avec l’investissement en Démembrement neuf

 

3/ Sélectionner habilement son bien

L’optimisation du financement et de la défiscalisation sont évidemment nécessaires pour assurer le meilleur rendement possible à votre investissement mais pour réussir son Pinel, il faut surtout vous concentrer sur le dernier élément, le plus important ici comme dans tout investissement immobilier : le choix pertinent du logement !

En effet, vous pouvez mettre en place le financement le plus habile et le moins coûteux auprès de votre partenaire courtier et programmer une défiscalisation sur-mesure, tout cela sera réduit à néant si votre bien ne se loue pas ni ne se revend correctement quand cela sera nécessaire !

L’adage bien connu qui avance que les 3 critères d’un bon investissement immobilier sont l’emplacement, l’emplacement et… l’emplacement est pertinent : choix d’une ville dynamique et en croissance, d’un quartier bien desservi et agréable, d’un secteur attirant mais peu concurrencé, la meilleure façon de réussir cette analyse indispensable et complexe sera alors de bénéficier des conseils d’un expert local

 

Pour plus de renseignements, contactez nos experts en immobilier neuf et défiscalisation :

Votre projet*






En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations fournies soient exploitées dans le cadre d'une relation commerciale appropriée, notamment dans la réception de futurs e-mails, adaptés à ma demande, et dans lesquels il me sera toujours possible et facile de me désinscrire*


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *